L'esprit de Léonard. Les dessins de Léonard du Code Atlantique exposés à Milan

Leonardo

Jusqu'au 31 Octobre Milan accueille l'exposition L'esprit de Léonard. Les dessins de Léonard du Code Atlantique, organisé dans les deux espaces de la Pinacothèque Ambrosiana e de la Sacristie du Bramante dans le couvent de Santa Maria delle Grazie. Un événement qui qui permettra de connaître la personnalité de Léonard, la richesse des thèmes qu'il a touché, la variété de ses domaines d'intérêt et d'étude, et la particularité de son art dans le cadre de la Renaissance italienne.

L’exposition offre un noyau de 88 feuilles – exposés en deux temps, de trois mois chacun – qui illustrent certains des principaux thèmes artistiques, technologiques et scientifiques, auxquels Léonard s'est interessé tout au long de sa carrière, divisés en sections allant des études hydrauliques, des Exercises littéraires, Architecture et scénographie, Mécanique et machines, Optique et perspective, Vol mécanique, jusqu'à la Géométrie et les mathématiques, les études sur la Terre et le Cosmos et Peinture et Sculpture.

En particulier la section “Dispositifs et inventions” analyse l'un des domaines d'investigation les plus spectaculaires exploré par Léonard: celui sur le vol humain, représenté à cette occasion par quatre études dans lesquelles la machine volante est associée à l'étude des ailes.

D'un intérêt particulier est alors l'analyse du thème architectural. Dans l'exposition vous pouvez en effet admirer une vue d'un église cruciforme qui rappelle l'abside de Santa Maria delle Grazie à Milan, dessins pour bâtiments octogonaux, l'étude pour le Tiburium de la Cathédrale de Milan, les dessins pour une galerie souterraine, pour une forteresse en plan semi-stellaire et pour un pont mobile.

L’exposition rassemble aussi une série de dessins dans lesquels Léonard énonce un principe très cher à lui, celui de l’égalité des lois qui régissent la vie de la “machine” humaine et l’existence même de la terre, entendue comme un être vivant géant, doté des veines, des artères, des os, des poumons, des organes vitaux.

Achetez des billets en ligne

La découverte du génie artistique de Léonard se poursuit avec l’exposition du “Musicien” et du “Portrait d'une Dame”. Dans la Pinacothèque, avec ses 24 salles, vous pouvez ensuite entreprendre un voyage fascinant dans le monde de l’art à partir des chefs-d'oeuvre de la Renaissance dont des oeuvres de Botticelli, Bramantino et Titien en plus du célèbre carton de l'École d'Athènes de Raphaël, de la Corbeille de Caravage et de la copie de la Cène commandée en 1619 au Vespino afin de préserver l’image authentique du chef-d'oeuvre de Léonard.

L'exposition, conçue et développée en même temps de l'Expo 2015, ferme la série d'expositions commencée en 2009, à l'occasion du IVème centenaire de l'overture au public de l'Ambrosiana, afin d'offrir aux visiteurs l'opportunité d'admirer dans sa presque totalité le Code Atlantique.

Le Code Atlantique est la plus grande et étonnante collection de feuilles de Léonard qui est connue, un énorme volume réuni à la fin de 1500 par le sculpteur Pompeo Leoni, qui a recueilli une série d'écrits et dessins de Léonard composée d'environ 1.750 unités, qui embrassait toute la vie intellectuelle de l'artiste pour une période de plus de quarante ans. En 1622 il à été acheté pour 300 écus par le noble milanais Galeazzo Arconati qui, à son tour, l'à donné, avec 11 autres manuscrits de Léonard, à la Bibliothèque Ambrosiana, où il est resté depuis. Mais c'est la première fois dans l'histoire que les célèbres feuilles du Code Atlantique de Léonard de Vinci sont présentés au grand public dans l’ancienne Salle de Lecture de la Bibliothèque Ambrosiana, insérée pour l’occasion dans le parcours d'exposition de la Pinacothèque.

Achetez des billets en ligne