L’art gothique de Florence à la Galerie de l'Académie

jacopo cione

La dernière section du musée de la Galerie de l'Académie est dédiée à la peinture du XIIIème au XVème siècle florentin, avec les oeuvres les plus anciennes de toute la galerie divisées en trois salles. Une salle est dédiée à la peinture à tempera et or sur bois du XIIIème et du début du XIVème siècle florentin, une autre aux disciples de Giotto actifs à Florence dans le milieu du XIVème siècle et l'autre aux frères Orcagna.

Sont tous travaux sur des sujets sacrés des églises et des couvents de la zone florentine et de la Toscane. Dans la première salle, celle dédiée à la peinture du XIIème et XIVème siècle vous pouvez admirer des oeuvres sacrées par des auteurs de la Toscane comme Pacino di Bonaguida, Maestro della Maddalena er Grifo di Tancredi. Par le premier est l’Arbre de la Vie (1305-10), le plus grand panel historié dans la salle représentant le Christ crucifié sur une croix de bois qui est l’Arbre de la Vie. Cet arbre est l’essence du Salut, il produit douze cultures par an et apporte aux hommes les dons de Dieu, selon les versets de l'Apocalypse (22,2). Sur l'arbre il y a douze branches dont sont accrochés des fruits ronds qui racontent les histoires de la vie du Christ. L'oeuvre, pleine de symboles et réalisée avec détails minutieux, devait inspirer la méditation profonde.

Achetez des billets en ligne

Dans la deuxième salle, puis nous trouvons les oeuvres des peintres florentins disciples de Giotto tels que Bernardo Daddi et Taddeo Gaddi. Giotto avait renouvelé la peinture médiévale montrant un intérêt dans la représentation plus naturaliste du monde environnant, recherchant la "Beauté dans le Vrai". Du grand maître toscan est ici exposé seulement un fragment d'une fresque avec la tête d'un berger, de la Badia Fiorentina. De Bernardo Daddi vous pouvez admirer une grande croix peinte qui se distingue par la taille. Le grand crucifix montre le Christ sur la croix comme "Christus patiens", avec un corps lourd et les jambes pliées, selon l'iconographie initiée par Giotto au début du siècle. Un autre important peintre disciple de Giotto fut Taddeo Gaddi, qui passa vingt-quatre ans dans l'atelier de Giotto. De l’artiste sont recueillis ici de nombreux panneaux polylobés avec des histoires de Christ et Saint François de la Basilique de Santa Croce à Florence, qui à l'origine ornaient le choeur. Puis il y a aussi des petites saintes icônes portables, réalisées pour la dévotion privée.

La dernière salle contient des peintures sur bois des frères Orcagna, qui vivaient à Florence dans le XIVème siècle. Andrea, Nardo et Jacopo di Cione travaillaient pour un atelier florissant appartenant au plus vieux et plus célèbre des trois, Andrea, surnommé “Orcagna”, qui est, l'Archange. L'atelier était très bien connu à Florence, et recevait des commissions pour des sculptures, des peintures et des oeuvres architecturales. D'une grande importance il y a ici deux retables, en particulier un par Andrea di Cione, la Pentecôte, et l'autre de Nardo di Cione, la Trinité. La Pentecôte représente le moment où le Saint-Esprit, symbolisé par la colombe blanche, descend sous la forme de langues de feu sur les Apôtres, qui se sont réunis avec Marie au Cénacle. La Trinité impressionne plutôt pour la disposition monumental de la partie centrale du triptyque, avec la figure imposante de Dieu le Père dans l'acte de bénédiction derrière le Christ crucifié et la colombe du Saint-Esprit. L’oeuvre principale exposée dans la salle est le majestueux Couronnement de la Vierge par Jacopo di Cione, restauré en 2011 et qui récemment – en 2014 – est arrivé au musée pour une exposition.

Achetez des billets en ligne