Le mythe, le sacré, le portrait à la Galerie Palatine

mito sacro ritratto

Jusqu'au le 31 Août 2013, la Salle des Niches dans la Galerie Palatine accueille l'exposition “Le Mythe, le Sacré, le Portrait, des peintures par les dépôts de la Galerie Palatine”, une anthologie qui présente d'importantes oeuvres d’art recueillies par le collectionnisme des Médicis et par le profond lien que cette famille a eu avec la ville de Florence où ils le lièrent avec une clairvoyance moderne la permanence des leurs trésors “pour l'ornement de l'Etat, et pour l'utilité du Public, et pour attirer la curiosité des Étrangers”.

Sont exposés 19 tableaux illustrant l'histoire des lieux, des palais et des villas de commettants qui les avaient demandé aux peintres les plus connus et les plus populaires du moment ou qui plutôt les avaient achetés pour enrichir leurs collections.

L'exposition est divisée en quatre sections différentes qui marquent un chemin qui illustre les thèmes les plus communs pour le plaisir des collectionneurs dans les années 1560-1650. Le tableau central parmi ceux qui sont exposés est Hercule et l’Hydre de Lerna par Guido Reni et il est daté autour de 1638-40. L’oeuvre provient de la collection du Cardinal Giovan Carlo dans le Casino des Médicis en via della Scala. Dans celle-ci est peint le héros Hercule, symbole ultime de la force à l'époque des Médicis. Au mythe on peut faire remonter aussi les deux toiles avec Tarquin et Lucrèce par Simone Pignoni qui plutôt sont dirigées vers la chasteté et force féminine.

Une autre section, dediée aux Histoires Sacrées, propose des sujets de l’Ancien et le Nouveau Testament, dessinés par des artistes flamands tels que Frans Floris, et italiens, tels que Artemisia Gentileschi et le véronais Jacopo Ligozzi.

Achetez des billets en ligne

Galerie  Palatine

Galerie Palatine Billets

À partir de 11,50
RÉSERVEZ !

Une troisième section représente un bref hommage à Don Lorenzo de’ Medici, fild de Ferdinand I et Christine de Lorraine. Connu comme un raffiné et attentif amant des arts, mécène dedié aux plus grands penseurs de son temps, Don Lorenzo commanda plusieurs d'oeuvres pour sa maison Villa Petraia. Ici se distinguaient des extraordinaires oeuvres tels que la grande toile avec "Orlando dans la grotte des malandrins" et une série d'ovales avec Ila, Zephyr, le Jeune avec un jupe bleue et l’Allégorie de la Comédie.

Enfin la dernière section traite avec le Portrait, en tant qu'expression des liens familiaux et politiques, mais aussi comme un cadeau, ou un symbole des vertus morales du personnage représenté. Sont exposés cinq tableaux: Gastone d’Orleans, Enrichetta Maria et Elisabetta, fils cadets de Maria de’ Medici et Enrico IV de France, avec Cosimo III de’ Medici et Margherita de’ Medici comme Santa Margherita, réalisés par deux des plus grands spécialistes du genre, Frans Pourbus le Jeune et Justus Suttermans.

Les images montrent certains des moments les plus importants pour l'histoire de la famille grand-ducale, en documentant le rôle et l’importance dans le contexte de la politique européenne.

Achetez des billets en ligne

Galerie  Palatine

Galerie Palatine Billets

À partir de 11,50
RÉSERVEZ !