Les chefs-d'oeuvre de Kandinskij au Palazzo Reale à Milan

kandinsky

Du 17 Décembre 2013 au 4 Mai 2014, le Palais Royal de Milan accueille une grande rétrospective monographique de l'oeuvre de Kandinskij avec plus de 100 oeuvres de la collection du Musée Centre Pompidou à Paris.

L'exposition illustre le travail de l’artiste et explore, à travers ses expériences de vie, ses voyages et les relations avec les autres artistes de son temps, la révolution spirituelle et artistique dont il fut le protagoniste. Cette importante rétrospective que le chef-lieu lombard dédie au maître russe, ne se limite pas à célébrer le peintre et théoricien, mais aussi tente de mettre en lumière l’unicité et l'émotion exprimée par les oeuvres de l’artiste russe.

Kandinskij fut capable de combiner diverses formes du travail créatif (donc peinture, musique, art populaire et pour enfants) comblant les divisions artistiques des différentes écoles de pensée. Ce à partir de premières expériences en Russie, principalement caractérisées par des portraits et des sujets traditionnels, jusqu'à la simplification progressive et la stylisation des formes; de l'expérience au Bauhaus de Weimar jusqu'aux années ’30.

Considéré comme le fondateur de la peinture abstraite, Kandinskij représente une étape fondamentale de l’évolution picturale du XXème siècle. Avec Franz Marc, Paul Klee et d'autres, en 1912 il fonda le groupe appelé “Le chevalier bleu”, avec l'objectif de promouvoir l’art moderne aussi à travers une relation spéciale avec la musique. Cette dernière, ainsi que les associations spirituelles et symboliques de couleur, en fait devait aller droit à l’âme de l’observateur.

Achetez des billets en ligne

La visite au Palazzo Reale de Milan est donc structurée comme une symphonie de points, lignes, surfaces et couleurs, où chaque élément a sa propre fonction communicative et symbolique-musicale. Les oeuvres de Kandinskij transmettent un sens de l'équilibre et de paix intérieure (ce qui explique peut-être pourquoi elles furent étiquetées comme art dégénéré par Adolf Hitler en 1937) reflétée dans des compositions et des couleurs étudiés attentivement, où toutes les nuances et chaque forme correspondent à des sons spécifiques et aux différents timbres des instruments musicaux.

L’art de Kandinskij, qui paraît simple et léger, est en réalité un jeu de partitions très complexe, jouées par un orchestre invisible qui conduit le visiteur d'un oeuvre à l’autre, au rythme de la danse. Au Palazzo Reale de Milan donc les visiteurs ne sont pas seulement appelés à observer l’art de Kandinskij mais aussi à l'écouter et la “vivre” à la première personne.

Achetez des billets en ligne