Les oeuvres de Carlo Portelli exposées à la Galerie de l'Académie

portelli accademia

Au peintre Carlo Portelli, artiste inconnu à la grande majorité des visiteurs de la Galerie de l'Académie, est dédiée l'exposition "Carlo Portelli. Peintre excentrique entre Rosso Fiorentino et Vasari". Un choix de créneau qui veut rendre hommage à l'oeuvre d'un artiste excentrique, bizarre, qui bien que protagoniste d'importantes commissions et actif dans les grands exploits des Médicis, il n'a pas bénéficié jusqu'à présent d'une grande renommée critique.

La Galerie de l’Académie de Florence comprend, parmi ses nombreux chefs-d'oeuvre, aussi un monumental retable de l'Immaculée Conception de Carlo Portelli de 1566, initialement prévu pour l'Eglise de Ognissanti. Le retable, considéré - à juste titre - le chef-d'œuvre de Portelli, à l'époque, scandalisait l'historien Raffaello Borghini pour l'exposition effrontée au premier plan de la nudité d'Eve. Autour de ce retable se développe l'exposition que la Galerie de l’Académie dédie, jusqu'au prochain 30 Avril, à Carlo Portelli. Une opportunité qui a rendu possible, grâce à de nouvelles études et recherches, de définir le rôle de l'artiste dans le panorama de la peinture florentine de l’époque de Vasari.

Le but de l'exposition, en plus de donner de la valeur au retable, est de faire connaître au grand public qui tous les jours remplit le musée afin d'admirer la plus célèbre statue de Michel-Ange, un artiste peu connu de la plupart mais indéniablement méritant d'être apprécié pour sa créativité et son originalité.

Dans l'exposition on peut admirer une cinquantaine d'oeuvres, dont des peintures, des dessins et des documents. Parmi ceux-ci, le retable de la Trinité de Santa Felicita, montre la grandeur de l'artiste. D'autres oeuvres documentant son intense activité comme peintre de sujets religieux: l’Annonciation de Loro, la Dispute sur la Trinité de Santa Croce et l’Adoration des Bergers de San Salvi. Et encore, des retables comme la Lamentation de Loro, l’Immaculée Conception, la Restitution de la Croix de Olmi et la Prédication du Christ avec les saints Jean-Baptiste et Jean l'Evangéliste.

Dans l'exposition il y a aussi les oeuvres graphiques de Portelli, avec l'incomparable signe filiforme et de nombreux documents et oeuvres des commissions privées. Portelli s'engagea dans l'art du portrait, comme l'indiquent les peintures de Chaàlis et le Portrait allégorique et de célébration de Giovanni dalle Bande Nere de Minneapolis.