Les Prisonniers de Michelangelo dans la Galerie de l'Académie

galleria dei prigioni

Le long du couloir de la Galerie de l'Académie à Florence qui mène au célèbre David de Michelangelo, on trouve quatre statues imposantes sculptées par Michelangelo, appelées les "Prisonniers" ou les "Esclaves". Ce sont quatre figures masculines inachevées et esquissées dans des blocs de marbre. “Le jeune esclave”, l'“Esclave s'éveillant”, l'“Esclave barbu” et “Atlas” peuvent être datées à une période comprise entre 1519 et 1534 environ. Chacun d'eux est un exemple de la pratique de Michelangelo appelée “inachevé”, situation à partir de laquelle on peut percevoir le long et difficile chemin d'exécution de la sculpture à travers les signes du ciseau sur la surface. Il y a un sentiment de tension, de mouvement imprimé par la torsion accentuée: une sorte de lutte interne de la figure qui tente d'échapper du marbre et de l'esprit qui tente de se débarrasser du corps pour atteindre Dieu.

Les quatre figures nues masculines apparaissent dans divers stades exécutifs et suivent l'approche classique du contrapposto: elles appuient le poids sur une jambe, se tordent dans diverses poses du buste et des épaules. Chaque bloc montre une solide muscolature des bras et des jambes, trace concrète de la passion profonde que Michelangelo avait pour l'anatomie humaine dont la connaissance il avait affiné grâce a la possibilité de faire une dissection sur les cadavres chez les frères augustins de Florence dans les années 90 du XVème siècle.

Achetez des billets en ligne

Les quatre sculptures furent commencées par Michelangelo pour le grand projet de la tombe pour le Pape Giulio II della Rovere. Le projet initial prévoyait la construction de la tombe la plus majestueuse jamais réalisée dans l'ère chrétienne pour un pape, un groupe sculptural de plus de 40 figures, placées sur des niveaux différentes. Les quatre Prisonniers sculptés devaient être placés à la base du monument, dont l'emplacement a été prévu à l'intérieur de la Basilique de Saint-Pierre à Rome. L'enthousiasme initial fut rapidement freiné malheureusement par un contre-ordre du pape qui ordonna abandonner la commission en 1506 au bénéfice d'autres projets.

Les Prisonniers restèrent alors dans l'atelier de Michelangelo à Florence où furent trouvés après sa mort par son neveu Leonardo Buonarroti. Il décida de les donner au Grand-duc Cosimo I Medici. En 1586 Bernardo Buontalenti fit placer les Prisonniers aux quatre coins de la Grande Grotte dans le Jardin de Boboli, qui convient bien aux quatre statues en marbre rêche. Ici, ils sont restés jusqu'à 1908, parfaitement conservés dans la Grotte, jusqu'à leur transfert à la Galerie de l'Académie en 1909.

Achetez des billets en ligne