Musée National du Bargello: l'histoire

bargello

Le Musée National du Bargello est le plus important musée italien de la sculpture, et aussi le plus important dans le monde pour la sculpture de la Renaissance. A l'intérieur, il abrite des chefs-d'oeuvre de Michel-Ange, Donatello, Ghiberti, Cellini, Giambologna, Ammannati et d'autres sculpteurs importants, ainsi qu'une grande collection d'arts appliqués.

Le Palais du Bargello est un des plus anciens bâtiments publics de Florence, dont l'origine est étroitement liée à la naissance de la civilisation communale. Après que Florence fut proclamée une commune libre, donc commençant à battre sa monnaie et allant vers une période de grande expansion économique, elle se donna une constitution qui prévoyait au sommet un Maire et un Capitaine du Peuple. Il a donc été construit ce bâtiment (environ 50 ans avant que le Palazzo Vecchio) pour donner un siège digne au Capitaine du Peuple.

La partie donnant sur la via del Proconsolo est la plus ancienne. Son projet est attribué par Vasari à Lapo Tedesco, père et maître de Arnolfo di Cambio, qui a incorporé des structures préexistantes y compris le palais et la tour des Boscoli, mais aussi d'autres maisons et des tours de la Badia Fiorentina.

Le travail a duré près d'un siècle, avec les élargissements successifs qui comprennent la construction de la cour à arcades, l'échelle avec le balcon au-dessus, et l'ouverture des fenêtres élégantes. Au fil des ans, les révoltes populaires, les incendies et les catastrophes naturelles causèrent de graves dommages à l'édifice et plusieurs fois des restaurations furent nécessaires.

Achetez des billets en ligne

Le palais a été le théâtre d'événements politiques où s'opposaient Papauté et Empire, guelfes et gibelins, il a assisté à la désintégration progressive des institutions républicaines. Dans la seconde moitié du XVème siècle, avec l'affirmation de l'hégémonie des Medici et le transfert du pouvoir politique dans le Palazzo Vecchio, il est d'abord devenu le siège du Conseil de la Justice et des Juges de la Roue, et à partir de 1574, dans la principauté de Cosimo I de' Medici, il fut transformé en une prison de la ville. Du "Bargello" (le chef de la police) qui arrêtait, interrogeait et aussi exécutait les condamnations, le palais a pris le nom qu'il porte aujourd'hui.

En 1786, le Grand-Duc Pietro Leopoldo abolit la peine de mort et les instruments de torture dans le bâtiment furent brûlés. Les prisons sont restées en usage jusqu'au milieu du XIXème siècle, quand elles ont été transférées à l'ancien couvent des Murate; ainsi commença la restauration complète de l'édifice, par Francesco Mazzei.

La création du Musée National du Bargello eu lieu en 1865, lors des célébrations de Dante et est le résultat d'une transformation longue et controversée. Depuis cette année ont été portées dans le palais de nombreuses sculptures importantes de la Renaissance, y compris les chefs-d'oeuvre de Donatello, Luca della Robbia, Michel-Ange, Verrocchio et Cellini.

Aujourd'hui il compte un nombre extraordinaire d'oeuvres sculpturales de sorte qu'il peut être dit que pour les amateurs de la Renaissance le Bargello est à la sculpture ce que les Offices à la peinture.

Achetez des billets en ligne